Recherche

Pain à la farine de petit pois

Il y a quelques temps, je vous ai montré mes dernières trouvailles Gluten free sur la page Facebook de Anarchy in the Kitchen, pour ceux qui se demande de quoi je parle, voici :

J’adore bader, et à mon sens, c’est dans ces moments là que l’on fait les meilleures trouvailles et ce jour là ce fut le cas : je suis tombée sur cette marque de farines que je ne connaissais pas du tout ! Etant d’un naturel curieux, j’ai immédiatement pris un paquet de farine de chaque type en me disant que j’allais pouvoir me faire plaisir tout en découvrant de nouvelles farines …


Pour commencer, j’ai testé la FARINA DI PISELLI … traduction : la farine de petits pois (un petit coucou à mes copines italiennes). Généralement quand je teste une farine, je commence par “le test du pâton” ce qui me permet de voir comment celle-ci se comporte. Le test du pâton est très révélateur, dés les premières minutes de pétrissage vous allez pouvoir vous rendre compte si c’est une farine sans gluten facile à travailler ou non !


Verdict

La farine de petits pois est une farine facile à utiliser, elle a bien été éduquée par ses parents et donc n’est pas plus gourmande en eau qu’une farine sans gluten type, le pâton est donc facile à manier (j’entends … pour un pâton sans gluten … il ne faut pas rêver non plus !), elle fait quand même parti de la section “farine un peu plus dense” ce qui veut dire qu’elle va vous donner un pain qui va lever un peu moins et avec un mie un peu plus serrée que d’habitude.

En ce qui concerne le goût, je vous rassure tout de suite, on ne sent absolument pas le petit pois. Donc NON vous n’aurez pas l’impression de manger des petits pois au pain ou bien du pain aux petits pois (à vous de choisir).

La mie est – quand même – légèrement colorée d’un joli vert tendre, elle est moelleuse et très agréable en bouche. C’est un pain très agréable à manger. Ici, j’ai utilisé dans ma recette de pain le rapport 3/3, ce qui nous donne : 2/3 de Mix Universel 1 maison habituel pour 1/3 de farine de petits pois.

Prochain essai ? La pasta ! car je pense que cette farine peut me donner un résultat plus que satisfaisant, je pense donc me lancer bientôt dans la confection de raviolis … et oui …



Ingrédients

  • 310 ml d’eau tiède
  • 3 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • 1 cc de sucre roux ou de miel (toujours pour obtenir une belle croûte dorée et éviter la morosité du pain sans gluten albinos)
  • 8 g de sel fin (alias TBKL – The Big Killer de Levure – que l’on éloigne toujours de la levure, toujours)
  • 200 g de mix de farine sans gluten spécial pain (Mix universel 1 maison ou Mix spécial pain du commerce)
  • 100 g de farine de petits pois (ici de la marque ” La Veronese”)
  • 18 g de levure fraîche ou 7g de levure sèche (la levure sèche marche très bien mais j’avoue préférer la fraîche pour un résultat optimal)
  • 1 cuillère à café de Psyllium


Préparation

Etape 1

Dans la cuve de votre robot ou de votre cuve de machine à pain mettre le sel, l’huile, le sucre (ou miel) et l’eau tiède puis y ajouter les farines et la levure, le psyllium.

Note : pourquoi du sucre ou du miel ? (Moi je préfère le miel)
Surtout on ne panique pas, votre pain ne sera en rien sucré. En fait le sucre (miel) va vous donner une belle croûte brune à votre pain. Vous désespérez devant vos pains sans gluten qui rivalisent avec vos cuisses au premier jour de plage ? Rajoutez du sucre ! En revanche ça ne marche qu’avec le pain, sorry !

Conseil : si vous utilisez de la levure sèche vous pouvez lui donner un petit coup de boost : avant de placer tous vos ingrédients dans votre cuve vous pouvez prélever un peu d’eau au 310ml prévus pour la recette pour y diluer la levure et vous y ajouter un peu de sucre en poudre !! vous allez voir, votre levure va reprendre vie : elle va faire de jolies bulles fines qui vont se transformer en mousse. Je vous conseille de le faire 10mn avant de commencer la fabrication de votre pain ce qui veut dire que vous allez devoir réchauffer votre eau par la suite.
Attention : jamais d’eau bouillante pour booster votre levure sinon vous allez la tuer … si si je vous jure, un assassin sommeille en chacun de nous !


Etape 2

Lancez le programme pâte de votre machine à pain ou lancez votre robot à vitesse lente. Si vous travaillez en machine à pain : ne pas fermer le couvercle et ne pas laisser le pétrin de votre machine à pain se débrouiller tout seul. Avec une spatule racler les bords du bol ou de la cuve pour aider le pétrin à bien tout pétrir uniformément. Pétrir durant 5 à 10 mn et bien surveiller que votre pâton (c’est comme cela que l’on nomme la pâte à pain) est homogène.


Etape 3

Quand le pâton est bien homogène, fermez le couvercle de votre machine à pain ou bien recouvrez le bol de votre robot d’un chiffon très légèrement humide. Si vous n’avez pas de machine à pain – qui maintiendra une température entre 24 et 28 °C pour aider à la poussée du pâton – penser à placer celui-ci dans un endroit chaud et sans courant d’air. Laissez le programme « pâte » de votre machine se terminer ou bien laissez pousser durant 45 à 50mn.


Etape 4

Préchauffez votre four à 220 °C. Sous la grille, où vous allez faire cuire votre pain, mettez une plaque ou une autre grille et y placer un contenant qui supporte la cuisson, le laissez chauffer à vide dans votre four. (Oui je sais c’est bizarre mais vous allez bientôt comprendre pourquoi)


Etape 5

Normalement votre pâton a déjà bien gonflé, vous pouvez en être fier, vous avez déjà parfaitement accompli la moitié de la mission.

Sur un plan de travail fariné démoulez le pâton. Pétrir à la main le pâton avec des mains au préalablement farinées (attention le pâton sans gluten est plus collant que les autres donc pensez à prévoir un petit bol avec de la farine sans gluten à côté de vous en cas de coup dur, des mains légèrement huilées marchent aussi très bien pour manier un pâton sans gluten).
C’est ce que l’on nomme le « dégazage », en gros vous allez évacuer le surplus de gaz du pâton et donc éviter la « retombée » de celui-ci (vous connaissez l’histoire du soufflé ? c’est pareil). Une fois que votre pâton est redevenu homogène, là, c’est à vous de choisir, soit vous formez une unique boule ou bien vous séparez celui-ci en plusieurs petites portions pour obtenir plusieurs petits pains.

Formez votre pain à la main : boule, allongé, baguette, baguette à épis (en coupant aux ciseaux les côtés), etc.
Farinez le (ou les) pain ou bien badigeonnez le légèrement d’eau avant de le saupoudrer de graines (graines de tournesol, pavot, lin, sésame, etc), ou bien de le laisser au naturel, au choix.

Placez votre pain (ou vos petits pains) dans le moule de votre choix (moule à cake, casserole qui va au four, etc.) et le recouvrir d’un torchon sec, placez le moule dans un endroit chaud et sans courant d’air et laissez pousser de nouveau 30mn.


Etape 6

Suite à la deuxième poussée, le pâton a de nouveau gonflé. Il est temps d’enfourner. Juste avant, il faut penser à inciser vos ou votre pain avec une lame fine. Pratiquez une fine incision, en biais sur une profondeur maximale de 5mm. Pourquoi inciser le pain ? Tout simplement pour aider le pain à évacuer le CO2 ainsi que la vapeur d’eau qu’il contient. Cela va créer une sorte de cheminée qui va aider le pain à bien gonfler.

Enfournez votre pain dans le four et juste après avoir posé ceux-ci dans le four mettre un grand verre d’eau dans le contenant préalablement chauffé. Instantanément de la vapeur va se former, fermez immédiatement le four !

C’est ce que l’on nomme « le coup de buée » en boulange, sans lui pas de croute fine, brune et croustillante mais juste un pain blanc à la croute molle ! Il est indispensable de le faire dans les 10 premières minutes de cuisson (c’est là que va se former la croûte du pain) sinon après cela ne sert à rien.

Faites cuire votre pain entre 25 à 30mn en fonction de la cuisson souhaitée ( si vous avez réalisé plusieurs petits pains une cuisson de 15 à 20mn suffira).


Etape 7

Sortez le pain du four et le placer sur une grille surélevée le temps qu’il refroidisse, cela évitera qu’il s’humidifie. Un pain chaud dégage de la vapeur d’eau, il est donc nécessaire de la laisser s’échapper pour que votre pain ne se détrempe pas.


Etape 8

La plus compliqué : attendre avant de déguster !


Bonne journée à toutes et à tous !